Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

La personnalité du village

Marie-Francine Hébert

« Comment fait-on pour être heureux, garder l’espoir, fabriquer de l’amour, plus d’âme ? 1 » Une grande question, n’est-ce pas ?

Marie-Francine Hébert, elle, a trouvé la réponse – ou, du moins, sa réponse. Son truc à elle, c’est d’écrire des histoires, qu’elle destine la plupart du temps aux jeunes et aux enfants. Des livres d’images et des romans, des pièces de théâtre et même des émissions de télévision.

Mais si le genre de ses histoires varie, elles ont aussi toutes un point en commun, un thème universel : elles sont aussi vraies que la vie. Car si Marie-Francine Hébert écrit, c’est bien parce qu’elle aime écrire, mais c’est surtout parce qu’elle a un grand, très grand désir : te transmettre son amour de la lecture et sa passion pour la vie. C’est ce qui la rend heureuse…

La Vie La vie de Marie-Francine Hébert

Marie-Francine Hébert est née dans l’est de Montréal le 24 mars 1943. Dans sa famille, peux-tu le croire, il y a plus d’enfants que de livres ! Heureusement pour elle, à quelques coins de rues de sa maison, il y a une bibliothèque municipale. Dans cette bibliothèque, non seulement elle trouve de quoi lire, mais elle fait la rencontre d’une bibliothécaire passionnée qui tente par tous les moyens de faire lire ses jeunes clients ! Tant et si bien que c’est elle qui donne à Marie-Francine Hébert le goût d’écrire…

À l’école, c’est difficile pour elle de rester attentive, de se concentrer. Son esprit s’échappe à travers la fenêtre de la classe et elle rêve d’être ailleurs… Son plus lointain souvenir de lecture : Les malheurs de Sophie, alors qu’elle avait sept ou huit ans. L’as-tu déjà lu, toi ? C’est un livre qui a été écrit il y a plus de 100 ans, mais qui est encore aussi chouette lorsqu’on le lit aujourd’hui ! La petite Sophie est une vraie petite peste, mais elle s’amuse beaucoup ! Avec ce livre écrit par une femme, la comtesse de Ségur, Marie-Francine Hébert découvre qu’écrire peut être un métier. Écrivain… Elle ne peut pas imaginer un métier plus passionnant.

Marie-Francine Hébert commence donc à écrire, comme si elle ne pouvait pas faire autrement. Elle croit qu’elle a reçu ce talent à la naissance. Pour elle, écrire, c’est une façon de vivre, de respirer, de survivre aussi… Et depuis le jour où elle a commencé à écrire, elle n’a jamais cessé…

Aujourd’hui, ça fait plus de 25 ans que Marie-Francine Hébert écrit des histoires qui sont publiées.

Elle habite toujours à Montréal, dans le quartier d’Outremont, où se trouve son bureau qu’elle appelle son « château ». Pourquoi l’appelle-t-elle ainsi ? Parce qu’elle l’a bâti de ses mains, qu’il est à elle toute seule et qu’elle est l’unique personne à en détenir la clé. Dans son château, elle est la reine. Regarde bien sa photo…Marie-Francine Hébert est bel et bien une reine, avec un regard taquin et un sourire accueillant. Une femme magnifique, toujours aussi pétillante, curieuse et passionnée que la petite fille qui a un jour découvert le pouvoir des mots et la richesse de la lecture…

Des histoires aussi vraies que la vie…

Les personnages que Marie-Francine Hébert invente nous intriguent, nous émeuvent, nous font rêver aussi… Souvent, ils ont un secret plus que secret : le premier amour de Léa qui n’a rien de simple dans, la violence familiale et la solitude dans Le cœur tombe à côté. Des personnages originaux et sensibles, comme le petit Luca, qui voudrait être le seul rayon de soleil de sa maman (Mon rayon de soleil). Et tous cherchent le bonheur à travers un quotidien pas toujours facile.

Dans ses livres, Marie-Francine Hébert fabrique de la beauté, de l’amour et de l’espoir. Elle aborde des sujets délicats, pleins d’émotions, qui touchent les enfants de près. Elle leur parle de complicité et d’amour au sein d’une famille. Elle imagine le meilleur quand le pire arrive… Et même le pire, elle arrive à l’imaginer, à l’écrire aussi,à l’écrire aussi, avec des mots magnifiques, une plume légère et sensible, comme celles des grands oiseaux…

Pour écrire des histoires comme les siennes, il faut sans aucun doute avoir une grande croyance en la vie, mêlée à un grand talent d’écrivain…

Ce qu’il y a de bien aussi dans les livres de Marie-Francine Hébert, c’est qu’ils plaisent autant à toi qu’à tes parents !

Plusieurs d’entre eux font partie du palmarès des livres préférés des jeunes de Communication-Jeunesse.

Certains ont été traduits en plusieurs langues et vendus un peu partout sur la planète ! Marie-Francine a gagné de nombreux prix parmi les plus prestigieux au monde. Nul poisson où aller, primé à huit reprises, a été traduit en espagnol et le sera bientôt en portugais, en allemand et en chinois. Une histoire grave et universelle sur l’absurdité de la guerre qui nous laisse bouleversés, illustrée par les aquarelles de Janice Nadeau. Si tu ne l’as pas encore lu, cours vite l’emprunter à l’Espace Jeunes!

Car quand on ferme un livre de Marie-Francine Hébert, on ne veut qu’une chose : en lire un autre… et tout de suite !

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec