Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

La personnalité du village

François Gravel

François Gravel figure parmi les plus prolifiques de nos auteurs jeunesse : en 20 ans, il a écrit plus de 40 livres. Quarante divisé par vingt, ça fait une moyenne de deux livres par année ! Pas mal pour un auteur qui enseigne l’économie au cégep !

C’est sans doute que son désir de raconter des histoires est aussi grand que celui d’enseigner…

Un professeur d’économie, est-ce que ça peut aussi écrire des histoires pour les jeunes ?
François Gravel est né à Montréal le 4 octobre 1951. À l’école, il est la plupart du temps dans la lune… et il le fait exprès ! Convaincu que les grands auteurs trouvent l’inspiration en étant dans la lune, il s’entraîne déjà à devenir écrivain !

Ses premiers élans créateurs, il les a en tant que poète. Il écrit alors toutes sortes de poèmes : des poèmes pour séduire, se faire remarquer, se distinguer et, bien sûr, pour s’exprimer… Mais à un moment de sa vie, il arrête complètement d’écrire pour étudier très rigoureusement la très sérieuse discipline qu’est l’économie à l’Université du Québec à Montréal et devient enseignant d’économie au cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu. D’ailleurs, il l’est toujours.

À 30 ans, la tentation d’écrire le titille à nouveau… une envie de sortir de sa routine de professeur. Un peu gêné par le retour de cet élan créateur, il se cache dans son sous-sol, se demandant ce qui lui prend tout à coup de vouloir faire le même métier que Victor Hugo !

Au début, il n’écrit que des livres pour les adultes. D’ailleurs, pour eux, il a écrit une dizaine de romans. Ses romans pour les jeunes, nous les devons à son fils Simon qui, un jour, alors qu’il a sept ou huit ans, lui demande pourquoi il n’écrit pas pour les enfants. « C’est vrai ça, pourquoi ? » Alors François se dit « pourquoi pas ? » et se met à la tâche.

Aujourd’hui, François Gravel écrit pour les adultes et les enfants, les plus petits et les ados, dans l’ordre et dans le désordre. Un de ses plus grands mérites, c’est qu’il écrit des livres qui donnent envie de lire, et surtout aux garçons.

D’ailleurs, sa plus grande satisfaction est d’entendre qu’un garçon a commencé à lire grâce à l’un de ses livres… Ça, c’est un compliment qui n’a pas de prix pour un auteur.
Selon François Gravel, les auteurs jeunesse ont un petit quelque chose de particulier que les autres auteurs (ceux qui écrivent seulement pour les adultes) n’ont pas. Ce petit quelque chose, c’est le talent du conteur qui a en tête son lecteur.

C’est comme si l’auteur jeunesse était le serviteur de son histoire, qui doit faire lire, faire rire, amener le lecteur ailleurs… En fait, François Gravel se voit comme un artisan, dont la matière première est formée de l’imagination et des émotions…

L’écriture, pour lui, c’est aussi une sorte de thérapie. C’est à la fois sa bulle et sa façon d’aller vers les autres. L’écriture le pousse à faire sortir quelque chose de lui-même, mais permet aussi que le lecteur le lise, l’écoute… Et surtout, écrire lui permet de créer un nouveau monde, un monde meilleur quand celui dans lequel il vit le rend triste ou perplexe…

Un auteur créateur de petits héros, grands personnages…
Les romans qu’écrit François Gravel décrivent la réalité : ni univers fantastiques ni espaces intergalactiques dans ses livres.

Par contre, la réalité dans ses romans vient obligatoirement avec une part de rêve… et avec beaucoup d’émotions ! Tout ceci tient à sa mémoire, dans laquelle il a su garder toutes ses émotions d’enfant et d’adolescent… Voilà pourquoi tu arrives si bien à te retrouver dans ce que vivent les personnages de ses romans…

Et parlons-en de ses personnages : Steve, de la série Sauvage, Klonk, mais aussi le petit David aux prises avec des angoisses pas drôles du tout, Jasmine et Kate, de grandes et belles héroïnes…

Ses personnages lui ressemblent tous, sont tous une part de lui-même. François Gravel a eu Tintin et Bob Morane comme alliés dans sa jeunesse. Maintenant, ce sont ses personnages à lui qui jouent ce rôle auprès des jeunes d’aujourd’hui…

Des récits parfois graves pour les ados, d’autres légers et drôles pour les plus jeunes… La palette des thèmes qu’aborde François Gravel semble infinie – mais il le fait toujours avec une même préoccupation : rester proche des jeunes qui le lisent. Il trouve ses sujets un peu partout : parfois, ils lui sont inspirés par sa curiosité, d’autres fois par l’actualité. Dans Lola superstar, il aborde le phénomène de la célébrité instantanée. Dans Sekhmet, la déesse sauvage, il explore l’univers des « gothiques », ces jeunes qui s’habillent en noir de la tête aux pieds et qui se donnent l’apparence de fantômes…

Écrivain prolifique, mais aussi récompensé ! François Gravel a reçu le prix M. Christie pour Zamboni en 1990 et pour David et le fantôme en 2000. Il a aussi reçu le prix du Gouverneur général, catégorie littérature jeunesse, pour deux heures et demie avant Jasmine en 1991 et le prix Alvine-Bélisle de l’ASTED (un prix décerné par un jury formé de bibliothécaires !) en 1994 pour Klonk.

Il y a quelques années, François Gravel a repris sa plume de poète, celle de son enfance, pour nous offrir Voyage en poésie et autres poèmes débiles. De la poésie… pour ceux qui n’aiment pas la poésie ! « Vous n’aimez pas la poésie ? Nous non plus ! » écrit le plus sérieusement du monde François Gravel sur la quatrième de couverture de… son recueil de poésie !

Poésie, donc, mais aussi romans d’amour, romans d’action, de mystère et même d’horreur… Or, s’il aime bien écrire des histoires qui font peur, François Gravel s’assure qu’elles finissent bien… Une chance, sinon, les ados recommenceraient à vérifier avant d’aller au lit si des monstres ne se cachent pas sous leur lit !

À noter et à retenir… !

  • De père en fille. François Gravel est le papa d’Élise Gravel, elle-même auteure-illustratrice. C’est d’ailleurs à elle que l’on doit le super portail de l’Espace Jeunes et le minois de Boukino, notre mascotte ! Si tu veux lire la fiche d’Élise Gravel, première fiche en titre de toute l’histoire du portail Jeunes, clique ici.
  • Romantique. Toudlidou poupoupidou… ! François Gravel est marié à Michèle Marineau, elle aussi auteure pour la jeunesse, qui écrit, encore une fois elle aussi, des histoires extraordinaires…
  • Sprinteur. François Gravel a écrit le premier jet d’un roman en 4 jours : 25 pages par jour, 10 heures par jour. Résultat : un de ses plus chouettes romans, un roman d’amour… Deux heures et demie avant Jasmine.
  • Étonnant. Si François Gravel ne dit pas d’emblée à ses étudiants au cégep qu’il est aussi auteur de romans pour la jeunesse, certains d’entre eux – qui ne le savent pas déjà - finissent par l’apprendre… Imagine : découvrir que son prof d’économie écrit durant ses temps libres des livres pour les jeunes !

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec