Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

Le Journal du village

L’odyssée du théâtre

Le théâtre italien ou Commedia dell’arte

La commedia dell’arte est née en Italie au 16e siècle et son succès a duré jusqu’au 18e siècle. Ce théâtre est inspiré de la comédie romaine (voir la section précédente). Grâce au succès remporté, il se propage dans d’autres pays européens : l’Espagne, la Hollande, l’Allemagne, l’Autriche et surtout la France. « Commedia dell’arte » signifie une comédie improvisée basée sur un scénario fixe.

 

Les dramaturges

La plupart des auteurs de la commedia dell’arte sont aussi des acteurs qui jouent dans une troupe. Ils mettent au point un canevas (un scénario très court), que les acteurs consultent entre chaque scène. Ces canevas ne servaient qu’à l’improvisation.

Deux dramaturges bien connus ont marqué cette époque : Carlo Goldoni (1707-1793) et Carlo Gozzi (1720-1806).

 

Le lieu

Les comédies se jouent soit dans la rue, soit dans un palais et plus rarement dans un théâtre. Les acteurs installent leur théâtre, qu’ils peuvent facilement démonter et remonter, dans un endroit stratégique. À partir de la fin du 16 e siècle, certaines troupes plus importantes profitent des théâtres de pierre, où les spectateurs peuvent s’asseoir.

 

Les acteurs

Une troupe compte environ dix acteurs, qui sont souvent membres de la même famille. Acteurs itinérants, ils vont de ville en ville avec tout leur matériel. Leur spectacle est très rythmé : danse, musique, acrobaties, grimaces, culbutes, alouette! Les acteurs improvisent : ils n’apprennent pas par cœur un texte écrit.

Tu connais sûrement quelques personnages de la commedia dell’arte : Arlequin, Scapin, Pantalon, Cynthio, Colombine? Ou encore Scaramouche, Matamore, Pierrot, Polichinelle? Et oui, ce sont tous des personnages de la commedia dell’arte.

 

Les décors

La scène italienne est une scène surélevée et fermée par un rideau. Ses décors présentent des rues et des façades de maisons qui sont dessinés en trompe-l’œil : on a peint des objets sur le décor, qui donnent l’illusion d’être réels. De larges fentes, insérées dans les murs du décor, permettent aux comédiens d’entrer ou de sortir et des échelles sont installées des deux côtés de la scène. Les théâtres de pierre permettent des décors plus somptueux.

 

Les masques et les costumes

Les acteurs portent des masques généralement faits de cuir. Certains sont en carton bouilli peint et entoilé. Ces masques sont en réalité des demi-masques, puisqu’ils ne couvrent pas la bouche. Contrairement aux masques du théâtre grec, le masque italien est sans expression. Il accompagne les gestes de l’acteur et fait partie du jeu du mime. On reconnaît facilement les personnages de la commedia dell’arte par leur costume : le costume de l’Arlequin a un motif de losanges et celui du Pierrot est noir et blanc. 

 

On retourne en haut!

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec