Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

Le Journal du village

L’odyssée du théâtre

Le théâtre romain

Le théâtre romain couvre la période du 3e siècle avant J.-C. au 1er siècle après J.-C. Les premières pièces sont inspirées de Bacchus, le dieu du vin et de l’ivresse. Les fêtes religieuses ont lieu quatre fois l’an : en avril, en juillet, en septembre et en novembre. Les Romains aiment se divertir et, très vite on ne va plus au théâtre pour Bacchus, mais plutôt pour s’amuser. Les Romains apprécient les combats de gladiateurs, les courses de chars ou les batailles navales. Le théâtre devient davantage un divertissement, comme les jeux du cirque. Le spectacle est payé par l’État.

 

Les dramaturges

Les comédies ont beaucoup plus de succès que les tragédies. Les deux grands auteurs de comédies de l’époque sont Plaute (254-184 avant J.-C.) et Térence (v.190-159 avant J.-C.). Ils peignent des situations comiques, avec des bagarres et des poursuites, et ils se moquent des défauts des hommes, comme l’avarice et la bêtise.

 

Les acteurs

Les acteurs de cette époque sont des esclaves ou des affranchis, c’est-à-dire des esclaves devenus des personnes libres. Les femmes ne peuvent jouer que des mimes. 

 

Le lieu

Comme en Grèce, les représentations ont lieu en plein air et les spectateurs sont assis sur des gradins de bois. Vers le 1 er siècle avant J.-C., les théâtres en pierre remplacent les théâtres de bois. Le théâtre est toujours construit dans le centre de la ville. D’immenses murs soutiennent les gradins et une très haute façade ferme la scène et permet de fixer les décors et de ranger les costumes.

 

Les décors

Les théâtres sont décorés de colonnes et de statues.

 

Les masques

Au début, les acteurs utilisaient le maquillage : un visage peint en blanc symbolisait une femme; en rouge, un esclave; en brun une personne libre.

Les masques font leur apparition au 1er siècle avant J.-C. Il existait une quarantaine de masques pour la comédie et une vingtaine pour la tragédie. De plus, les masques servaient de porte-voix.

 

On retourne en haut!

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec