Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

Le Journal du village

Suivons la flamme olympique !

L’histoire des Jeux

 

> Les Jeux grecs

Les Grecs de l’Antiquité ont célébré les premiers Jeux olympiques au 15e siècle avant Jésus-Christ. Les Jeux antiques se déroulaient dans la ville d’Olympie, en Grèce, d’où ces jeux tirent leur nom. Contrairement à aujourd’hui, les Jeux antiques réunissaient non pas l’élite sportive internationale mais bien l’élite sportive de la Grèce. Seuls les hommes libres qui étaient citoyens grecs pouvaient devenir des athlètes olympiques. On interdisait aux femmes, aux esclaves et aux étrangers de participer aux Jeux.

Les Grecs de l’Antiquité s’affrontaient en l’honneur de leurs dieux et pour la gloire de leurs villes respectives. Les épreuves sportives incluaient la course à pied, les courses de chars et de chevaux ainsi que le pentathlon, qui combine la course, le saut en longueur, la lutte, le lancer du disque et le lancer du javelot. Des sports de combat comme la lutte, le pugilat (ancêtre de la boxe) et le pancrace (qui combinait la lutte et le pugilat) faisaient aussi partie des compétitions sportives.

À l’époque, les athlètes étaient entièrement nus pendant les compétitions. Par ailleurs, ils s’enduisaient le corps d’huile d’olive et de sable fin afin de gêner leurs adversaires pendant les épreuves de lutte. L’huile et le sable assouplissaient leurs muscles et protégeaient leur peau du soleil. La nudité étant obligatoire, aucune femme ne pouvait assister aux Jeux.

À l’occasion des Jeux, les villes grecques mettaient momentanément un terme à leurs conflits. Olympie devenait alors un lieu neutre et sacré où devait régner la paix.

 

> Les Jeux romains

En l’an 146 avant Jésus-Christ, la Grèce tomba aux mains des Romains, mais les Jeux olympiques ne furent pas suspendus pour autant. Les Romains n’apportèrent que quelques changements aux règlements. Tout citoyen romain pouvait désormais participer aux Jeux. Ils ajoutèrent également les célèbres jeux de cirque, pendant lesquels des gladiateurs s’affrontaient entre eux ou se battaient contre des animaux.

Lorsque le christianisme devint la religion officielle de l’empire romain, les empereurs refusèrent de continuer à soutenir les Jeux olympiques puisque ceux-ci étaient essentiellement des cérémonies païennes consacrées aux dieux grecs.

Cependant, avant cette triste interruption, 286 olympiades auront tout de même eu lieu!

 

> Les Jeux modernes

Les Jeux olympiques appartiendront à la légende jusqu’à la fin du 19e siècle. C’est à la suite de fouilles archéologiques à Olympie qu’un intérêt pour les Jeux se manifesta de nouveau. En effet, Pierre de Coubertin, historien français, pédagogue et surtout sportif accompli, se met à réfléchir à l’idée d’une rencontre internationale qui rassemblerait les meilleurs athlètes du monde entier.

Ce rêve qu’il chérit devait se réaliser : les premiers jeux modernes ont lieu à Athènes, capitale de la Grèce, en 1896. Ce pays est en effet choisi en souvenir des Jeux antiques. Aussi, comme le veut la tradition d’Olympie, les Jeux auront lieu tous les quatre ans. 14 pays participent à ces premiers jeux, 245 athlètes s’affrontent dans 9 disciplines et 43 épreuves.

Par la suite, les Jeux olympiques évoluent d’année en année. De nouveaux sports et de nouvelles disciplines s’ajoutent progressivement. Les valeurs et les comportements changent eux aussi. Par exemple, Pierre de Coubertin croyait que les femmes ne devaient pas participer aux Jeux, comme à l’époque de la Grèce antique. Ainsi, en 1896, pas une seule femme n’était inscrite aux compétitions. Or, de nos jours, presque tous les sports comportent des épreuves féminines. Seuls le saut à ski et le combiné nordique font encore exception.

Qui sait ce que nous réserve l’avenir?

 

On retourne en haut!

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec