Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

Le Journal du village

L’écriture et le livre, une longue histoire

Des scribes à l’imprimerie

Aujourd’hui, avec les ordinateurs et les imprimantes, il est très facile de reproduire un texte pour en faire plusieurs copies. En effet, il y a maintenant des imprimantes à la bibliothèque, à l’école, au bureau où maman et papa travaillent, etc. Tu en as peut-être même une chez toi! Pourtant, dans les temps anciens, avant que n’existe la technique du « copier-coller », il était quand même nécessaire de reproduire des textes en plusieurs exemplaires. Comment faisait-on?

Les scribes égyptiens
Peut-être as-tu déjà entendu parler du métier de scribe. Ce très vieux métier était déjà pratiqué en Égypte ancienne. Le rôle du scribe égyptien était d’écrire et de reproduire les textes utilisés par les dirigeants des villes et du pays, les textes religieux et les lois. Comme très peu de gens savaient écrire à cette époque, les scribes étaient considérés comme des gens très instruits. Devenir scribe permettait de se rapprocher du pouvoir, mais il fallait pour cela patience et travail : en effet, douze ans d’étude et de pratique étaient nécessaires pour devenir scribe!

Les moines copistes du Moyen Âge
Au Moyen Âge, en Europe, les copistes avaient un rôle semblable. Nombre d’entre eux étaient moines et leur tâche principale consistait à transcrire les textes religieux. Armé d’une plume et de beaucoup d’encre, le copiste pouvait mettre des mois à recopier un seul livre! N’oublie pas que les parchemins coûtaient très cher… Il fallait donc que le copiste soit très concentré, car il n’y avait pas de place pour l’erreur! Il travaillait en collaboration avec un enlumineur, chargé d’orner la page de savants dessins aux couleurs vives. Le résultat était magnifique : certains des livres fabriqués ainsi sont considérés aujourd’hui comme de véritables œuvres d’art!

En 1449, au début de la période appelée Renaissance, un homme du nom de Johannes Gutenberg lança une véritable révolution. Perfectionnant une technique déjà utilisée en Asie, il mit au point un système permettant de reproduire les livres beaucoup plus rapidement : la presse à imprimer. La Bible fut le premier livre imprimé par Gutenberg et son équipe. En trois ans, 180 exemplaires de la Bible ont été imprimés… De quoi donner un coup de pouce aux moines copistes, n’est-ce pas?

Au fil des siècles, les techniques d’imprimerie se sont sans cesse améliorées, d’autant plus que, comme tu le sais, l’ordinateur s’est aujourd’hui mis de la partie. Ces améliorations ont permis que les livres deviennent de plus en plus nombreux et accessibles à tous. Quelle chance nous avons!

 

On retourne en haut!

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec