Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

Le Journal du village

L’écriture et le livre, une longue histoire

Avant l’écriture : le bouche à oreille

De tout temps, les humains du monde entier se sont transmis de l’information de bouche à oreille, c’est-à-dire d’une personne à l’autre au moyen de la parole. Pourtant, ce que tu ne sais peut-être pas, c’est que cette façon de faire a longtemps été le principal moyen de communication des gens. En effet, il y a des milliers d’années, il n’existait aucun système d’écriture pour transmettre et conserver l’information et les histoires : tout se transmettait oralement.

Bien sûr, tout le monde participait à cette transmission, mais il existait aussi des « spécialistes du bouche à oreille » dont le métier était de transmettre les nouvelles de ville en village et de faire voyager les contes, les légendes, les épopées et les chansons. Conteurs, raconteurs, diseurs, rhapsodes et bardes ont de tout temps joué un rôle très important, particulièrement avant l’invention de l’écriture. Les habitants des villes et des villages se réunissaient pour écouter leurs récits et, de cette façon, les apprenaient et pouvaient à leur tour les communiquer aux habitants des autres villages.

Des récits entiers se sont transmis de cette façon. As-tu déjà entendu parler de l’Odyssée, qui raconte le long voyage d’Ulysse? On dit que cette histoire a été inventée par Homère, qui aurait vécu il y a très longtemps, à la fin du viiie siècle avant Jésus-Christ, en Grèce. (Non, non, non! Il ne s’agit pas d’Homer Simpson!) Pourtant, cette longue histoire pleine de rebondissements aurait d’abord été transmise de bouche à oreille avant d’être écrite. Étonnant, non?

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec