Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

Le journal du village

Silence : on tourne!

Le cinéma d’animation

Les dessins animés, tu connais? En fait, il s’agit d’une des nombreuses techniques utilisées en cinéma d’animation. Contrairement au cinéma issu de la tradition des frères Lumière, le cinéma d’animation ne montre pas des scènes réelles en mouvement mais plutôt une succession d’images immobiles. On appelle cette façon de faire la prise de vues image par image.

Quel fut le premier personnage marquant du dessin animé? Il s’agit de Félix le chat, créé en 1925, qui fut la vedette de pas moins de 78 courts métrages muets! Mickey Mouse est né peu de temps après : créé par Walt Disney en 1928, il a rapidement été rejoint par Pluto, Dingo, Minnie et Donald Duck. C’est aussi Disney qui réalise, en 1937, le premier long métrage de dessins animés, Blanche-Neige et les sept nains, pour lequel il aura fallu pas moins de 130 000 dessins!

Depuis plusieurs années, les films animés par ordinateur, comme Histoire de jouets (1995) ou Shrek (2001), connaissent un immense succès. Néanmoins, plusieurs grands réalisateurs, par exemple le Japonais Hayao Miyazaki (Le voyage de Chihiro, 2001), continuent de privilégier le dessin à la main ou d’autres techniques d’animation artisanales. À l’aide de marionnettes ou de figurines en pâte à modeler, on a créé les sympathiques Wallace et Gromit (La malédiction du lapin-garou, 2005) ou encore les personnages du film La mariée cadavérique de Tim Burton (2005). Le réalisateur français Michel Ocelot s’est servi de la technique du papier découpé pour réaliser les très beaux films Princes et princesses et Les contes de la nuit, donnant l’illusion d’un spectacle d’ombres chinoises.

Le cinéma d’animation est vraiment un monde fascinant à explorer, peu importe notre âge! Consulte cette liste pour découvrir quelques-uns des plus beaux films d’animation que tu peux emprunter à l’Espace Jeunes de la Grande Bibliothèque.

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec