Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

La fête au village

Louis Braille bicentenaire

Louis Braille bicentenaire

En 2009, nous célébrons le 200e anniversaire de la naissance Louis Braille, l’inventeur de l’alphabet pour les aveugles qui porte son nom.

 

La vie de Louis Braille

Louis Braille naît en 1809 à Coupvray, en France. Il n’est pas aveugle de naissance, mais à l’âge de trois ans, il se blesse à un œil avec un des outils de son père. Après avoir contracté une infection, il perd complètement la vue.

Au 19e siècle, les aveugles vivaient dans des conditions difficiles. Ils ne pouvaient ni lire ni écrire et avaient accès à peu de métiers. La plupart des aveugles survivaient en mendiant. Bien que handicapé, Louis Braille est un enfant curieux et intelligent. Jusqu’à l’âge de 10 ans, il fréquente l’école du village avec les autres enfants. Après avoir obtenu une bourse, il déménage à Paris afin de poursuivre son éducation à l’Institution royale des jeunes aveugles.

Il n’a que 15 ans lorsqu’il conçoit son système d’écriture pour les aveugles. Après ses études, il devient professeur à l’école qu’il a fréquentée et s’adonne à la musique (il joue du piano et de l’orgue). Mais sa grande passion demeure son alphabet : il consacre toute sa vie à l’enseigner et à le promouvoir. Il meurt en 1852, à l’âge de 43 ans, de la tuberculose dont il souffrait depuis 20 ans.

 

Avant l’invention du braille

Louis Braille ne fut pas l’inventeur de l’écriture tactile. En effet, avant son arrivée à l’Institution royale des jeunes aveugles, les élèves de cette école lisaient déjà. Le fondateur, Valentin Haüy, avait développé la technique d’impression en relief, grâce à laquelle de grosses lettres étaient pressées dans du papier épais. Pour décoder le texte, les aveugles suivaient la forme de ces lettres avec leurs doigts, de sorte qu’ils pouvaient lire, quoique difficilement, puisque certaines lettres se ressemblent beaucoup. Par ailleurs, cette méthode de lecture était tellement lente qu’on oubliait le début de la phrase avant d’avoir fini de la lire!

C’est le capitaine Charles Barbier, soldat de vocation, qui a inventé l’écriture qui devait inspirer Louis Braille. Son système, qu’il appelait « écriture nocturne », était basé sur des points et des tirets en relief. Mais l’écriture nocturne était imparfaite : elle se prêtait mieux à de courts messages, comme les ordres donnés dans l’armée. Barbier n’avait jamais songé à introduire des majuscules, des signes de ponctuation ou des chiffres dans son système d’écriture. De plus, celui-ci reposait exclusivement sur les sons. Or, comme il y a beaucoup de sons différents dans la langue française, il était impossible de lire un texte rapidement avec ce système en raison de la longueur et de la complexité des mots.

 

Le système de Louis Braille

Pendant tous ses temps libres, Louis Braille étudie l’écriture nocturne. Il tente sans cesse de perfectionner ce système. Il est sur le point d’abandonner quand il trouve la solution idéale : un alphabet.

Son système d’écriture utilise des points en relief et repose sur l’alphabet latin, le même que nous utilisons pour écrire. Toutes les lettres ont pour base une cellule de six points. Chaque lettre est formée d’une combinaison de trous poinçonnés. Pour faciliter la lecture, la largeur d’une lettre équivaut à celle d’un doigt. Le braille se lit donc rapidement et occupe très peu de place sur une feuille. Louis crée aussi des symboles pour les chiffres et les notes de musique. Il n’y a donc pas de limites à ce qu’on peut écrire en braille!

 

La technique braille

Le braille s’écrit à l’aide d’un poinçon. On écrit de droite à gauche, au dos de la page. Pour lire, on tourne la feuille et on passe les doigts sur les trous poinçonnés. Au fil des années, on a développé d’autres outils pour faciliter l’écriture braille, notamment la tablette munie de guides. Encore aujourd’hui, la technique de base demeure celle qu’enseignait Louis Braille à l’époque.

 

L’utilisation du braille

Nous savons aujourd’hui que l’invention de Louis Braille a révolutionné la vie des aveugles. Néanmoins, il a fallu beaucoup de temps pour que le braille soit intégré dans les pratiques des non-voyants. De son vivant, Louis Braille n’a jamais pu constater la portée de son invention.

Après la mort de Louis Braille, survenue en 1852, son système a été adapté dans plusieurs langues, même en chinois. Trente ans après son décès, presque toutes les écoles européennes pour aveugles utilisaient le braille. Aujourd’hui, les non-voyants du monde entier lisent et écrivent le braille. Parce que Louis Braille a exceptionnellement amélioré la qualité de vie des aveugles, sa mémoire est honorée par tous. Il repose désormais au Panthéon, à Paris, avec d’autres personnalités françaises.

 

Jeu

Jeu:
Mots cachés Louis Braille

 

 

Louis Braille à l’Espace Jeunes

À l’Espaces Jeunes, nous avons plusieurs livres au sujet de Louis Braille et de l’alphabet qu’il a inventé. En voici quelques-uns 

 

Emeline qui voit tout

Pierre Coran, Tournai, Casterman, 1995, 26 p.

Livres d’images COR

 

L’histoire de Louis Braille

Danielle Vaillancourt, illustrations de Francis Back, Saint-Lambert, Soulières, 2001, 78 p.

Romans VAI

 

Le livre noir des couleurs

Menena Cottin et Rosana Faría, Voisins-le-Bretonneux, Rue du monde, 2007, 23 p.

Premiers documentaires 525.6 C548L 2007

 

Louis Braille, l’enfant qui inventa les livres pour les aveugles

Margaret Davidson, illustrations de Janet Compere, Toronto, Scholastic, 2007, 89 p.

Documentaires 920.9411 B8142d 2007

  

Out of darkness : the story of Louis Braille

Russell Freedman, illustrations de Kate Kiesler, New York, Clarion Books, 1997, 81 p.

Documentaires (anglais) 920.9411 B8142f

 

On retourne en haut!

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec