Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

La fête au village

Andersen, un merveilleux conteur 

Christian Andersen

Peut-être que son nom ne te dit rien, mais parions que tu connais plusieurs de ses histoires. Voyons voir : La petite sirène, La petite fille aux allumettes, Poucette, Le vilain petit canard… ça te dit quelque chose? Normal, puisque Andersen est l’un des plus célèbres auteurs de contes pour enfants.

 

La vie d’Andersen…

Hans Christian Andersen est né le 2 avril 1805 à Odense, au Danemark. Après la mort de son père et le remariage de sa mère, il décide, à 14 ans, de partir seul pour Copenhague, la capitale de son pays, avec le désir d’y faire fortune. Les premiers temps ne sont pas faciles, mais l’heureuse rencontre d’un directeur de théâtre bienfaiteur lui permet d’étudier et de voyager.

À 25 ans, Andersen publie son premier livre, mais c’est en 1835 que paraît sous forme de brochure la première partie des Contes racontés aux enfants. Ce recueil connaît un grand succès et sera suivi d’un autre presque chaque année. Devenu enfin célèbre (et riche, par conséquent), Andersen partage son temps entre les voyages et les séjours auprès d’amis renommés. Il meurt en 1875, à Copenhague. En tout, Andersen aura écrit 164 contes.

 

… et ses contes

Le charme des contes d’Andersen tient beaucoup au fait qu’ils sont à la fois tristes et drôles, merveilleux et réalistes. Pour les créer, l’auteur s’est inspiré des histoires traditionnelles de son pays et des grandes légendes, mais aussi de son quotidien. Il s’adressait d’abord et avant tout aux enfants, mais les adultes y ont toujours trouvé leur compte. Des vagues de poésie, mais aussi de morale et de philosophie traversent ses textes, sans compter l’anecdote terminant chacune de ses histoires, qui fait réfléchir petits et grands. Depuis leur première version en 1835, les contes d’Andersen ont été des centaines de fois traduits, réédités, adaptés, illustrés, voire… réinventés.

 

Un prix à son nom

Le savais-tu? Andersen a tellement marqué l’histoire du livre pour enfants qu’il existe aujourd’hui un prix littéraire portant son nom. Le prix Hans Christian Andersen a été remis pour la première fois en 1956. Depuis, il récompense tous les deux ans un auteur et un illustrateur pour l’ensemble de leur œuvre. Ce prix, très prestigieux, est la plus haute distinction qu’un créateur de littérature jeunesse puisse recevoir. En effet, ceux qui le reçoivent ont été choisis parmi des artistes de partout dans le monde.

 

Jeu

Jeu de mémoire – Les contes d'Andersen

 

 

Andersen à l’Espace Jeunes

 

À l’Espace Jeunes, on trouve des dizaines d’éditions différentes des contes d’Andersen. Voici une courte sélection des plus belles et surprenantes versions de ces contes.

 

La princesse au petit pois

Hervé Blondon, d’après Hans Christian Andersen, Laval, Les 400 coups, coll.
« Monstres, sorcières et autres féeries », 1997, 24 p.
Espace Jeunes – Premiers documentaires – 398.2 B654p 1997

 

Les contes d’Andersen

Hans Christian Andersen, illustrations de Lisbeth Zwerger, Zurich, Nord-Sud, 2001, 104 p.
Espace Jeunes – Documentaires – 398.2 A5446c

 

La petite fille aux allumettes

Hans Christian Andersen, illustrations de Georges Lemoine, Paris, Gallimard jeunesse, 2002, 27 p.
Espace Jeunes – Livres sonores – 398.22 P4897 2004

 

Contes

Hans Christian Andersen, Paris, L’École des loisirs, 1979.
Espace Jeunes – Documentaires – 398.2 A5446c 1991 v.1-2-3

 

Les plus beaux contes d’hiver

Hans Christian Andersen, illustrations d’Anastassija Archipowa, Paris, Albin Michel Jeunesse, 2003, 76 p.
Espace Jeunes – Documentaires – 398.2 A5446p 2003

 

 

On retourne en haut!

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec