Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

La fête au village

Don Quichotte a 400 ans!

Don Quichotte a 400 ans!

Illustration de Stéphane Poulin tirée du
livre : La fôret aux mille et un périls,
Denis Coté, La courte échelle, 2003.
86 pages. (Roman jeunesse; Maxime)

Don Quichotte? Une nouvelle série de mangas? Mais non! 

Attends un peu… Pense « Espagne », début du 17e siècle, 1605, pour être précis… Tout chaud  sur les tablettes vient de paraître L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche, un roman de Miguel de Cervantès…   1605-2005…? Don Quichotte a 400 ans! Et ça, ça se fête en grand!

Nous, l’équipe de l’Espace Jeunes, amateurs de romans de chevalerie, admirateurs de héros intrépides et idéalistes et adeptes de littérature-classique-qui-n’est-pas-ennuyeuse, nous ne pouvions certainement pas passer à côté d’un anniversaire aussi important!

 

Mais qui est cet ingénieux Don Quichotte?

Dans un village de la Manche, en Espagne, vit un vieil homme passionné de livres de chevalerie. Depuis toujours, il lit du matin au soir et du soir jusqu’au matin… tant et si bien qu’il devient fou! S’identifiant aux héros de ses livres, il décide de devenir lui-même, à son tour, chevalier errant et redresseur de torts…

Il quitte alors sa vie paisible, enfourche Rossinante, son vieux cheval maigre, et convainc Sancho Pança, un paysan pourtant prudent et avec les pieds sur terre, de devenir son fidèle écuyer. Comme tout bon chevalier doit être au service d’une dame, il choisit Dulcinée, une servante d’auberge. Équipé à peu près comme un véritable chevalier, avec des armes hors d’usage et coiffé d’une casserole, il part dans le monde chercher les aventures…

 

Le chevalier à la Triste Figure

Don Quichotte semble être un bien drôle de héros : fou, naïf, simple d’esprit et a l’air plutôt ridicule… Nous sommes assez loin de Batman et de Harry Potter… À moins que…

Don Quichotte, c’est aussi un vrai aventurier, un héros généreux qui se bat contre un monde devenu laid pour lui imposer son idéal à lui : un monde d’amour, d’honneur, de justice et de paix. Même si le monde qui l’entoure cherche désespérément à lui faire retrouver la raison, qu’il se fait ruer de coups et qu’on se moque de lui, rien ne lui enlève ses illusions : Don Quichotte continue de croire en ses aventures et à l’importance de son rôle de redresseur de torts. Voilà pourquoi on l’appelle aussi le « Chevalier à la Triste Figure ».

À bien y penser, Spiderman n’est peut-être pas si loin de Don Quichotte, finalement…

 

Jeu

Clique ici pour aider Don Quichotte à retrouver les pièces de son casse-tête

 

 

Un héros très, très populaire!

Don Quichotte est considéré comme étant le premier livre a succès de l’histoire de l’édition. Cervantès a commencé à écrire les aventures de Don Quichotte en 1602, alors qu’il était en prison. À cette époque, les romans de chevalerie étaient aussi populaires que le sont les aventures de Harry Potter à notre époque… Cervantès a vendu 30 000 exemplaires de son roman en deux ans et il y a eu treize éditions du vivant de l’auteur – un succès phénoménal pour l’époque! Il a publié la deuxième partie de Don Quichotte dix ans après la première, soit en 1615.

Quatre siècles après sa première parution, Don Quichotte a été traduit en plus de soixante-dix langues. On dit que c’est le livre le plus lu sur la planète après la Bible! Le plus drôle, c’est que si Don Quichotte n’était pas d’abord destiné aux enfants, il a quand même intéresséles jeunes dès sa parution. Et, encore aujourd’hui, il est toujours aussi populaire! Pourquoi? Sans doute parce que tous les lecteurs peuvent y trouver leur compte : Don Quichotte, c’est tout à la fois un roman comique, d’aventures, philosophique, historique, mais aussi un roman qui dénonce les idées mises en place par les gouvernements. Le roman de Cervantès a aussi inspiré bien des peintres, des graveurs, des sculpteurs, que des auteurs et des réalisateurs. 

Mais encore, si le roman de Cervantès plaît toujours autant, c’est sans doute parce que nous avons tous à l’intérieur de nous un Don Quichotte la tête dans les nuages, prêt à s’enflammer pour de grandes causes et un Sancho Pança plus prudent et bien dans son quotidien… Qu’en penses-tu?

 

L’ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche

Miguel de Cervantès Saavedra, L’École des loisirs, 2000. 115 pages. (Classiques abrégés)
Romans CER

Une version plus courte que l’œuvre originale, mais qui n’enlève rien au récit, au ton et au rythme que Cervantès a voulu donner à son roman : l’idéal, quoi!

 

Don Quichotte

Adapté de l'œuvre de Cervantès, illustrations de Gwen Keraval, Magnard jeunesse, 2004. 57 pages.
Romans CER

Une super – et toute récente – édition de Don Quichotte, où l’on peut voir autant que lire les aventures du chevalier. Les mimiques données au héros par l’illustrateur sont d’ailleurs très drôles à voir! À lire aussi à voix haute à ton petit frère ou à ta petite sœur…

  

Don Quichotte

Jean Topart, Frémeaux et Associés, 2004.
Disques compacts musicaux ENF 7 T673d

Don Quichotte raconté par 13 comédiens. Avec des pièces telles « Micomicona, princesse de Micomicom en Étiopie », on est certain de se transporter dans l’Espagne du 17e siècle!

 

La forêt aux mille et un périls 1, 2 et 3

Denis Côté, illustrations de Stéphane Poulin, La Courte échelle, 2003. 86 pages. (Roman jeunesse; Maxime)
Roman COT

Le roman classique revisité sous la plume de l’écrivain Denis Côté! Maxime rencontre dans une forêt magique un vieil homme se prénommant Don Quichotte qui lui demande de devenir son fidèle écuyer. Au cours de leurs péripéties, ils rencontrent nul autre que Robin des Bois… puis Merlin, dans le deuxième tome. Tiens donc!



Un extrait à lire…

Parmi les aventures que vivent Don Quichotte et Sancho Pança, voici un des passages les plus célèbres du roman de Cervantès, où Don Quichotte se bat contre des moulins à vent qu’il prend pour de terribles géants :

Ils cheminaient tranquillement lorsque soudain ils découvrirent trente ou quarante moulins à vent dans une plaine.
Dès que Don Quichotte les vit, il dit à son écuyer :
« Regarde, ami Sancho Pança, voilà devant nous trente géants contre lesquels je pense livrer bataille et leur ôter la vie à tous. De leurs dépouilles, nous commencerons à nous enrichir…
- Quels géants? interrogea Sancho.
- Ceux que tu vois là, répondit son maître.
- Prenez garde, Monsieur, répliqua Sancho, ce que nous voyons là ne sont pas des géants, mais des moulins à vent.
- On voit bien que tu n’es pas expert en aventures. Ce sont des géants, te dis-je. Si tu as peur, ôte-toi de là, tandis que je livrerai bataille. »
Et Don Quichotte se précipita, au grand galop de Rossinante, contre le premier moulin qui était devant lui, et lui porta un grand coup de lance dans l’aile.
Le vent la fit tourner avec une telle violence qu’elle mit la lance en pièces, emmenant avec elle le cheval et le chevalier.
Sancho Pança accourut à toute hâte.
Don Quichotte ne pouvait plus remuer tant le coup et la chute avaient été rudes.
« Ne vous ai-je pas dit que ce n’étaient que des moulins à vent? dit Sancho.
- Tais-toi, ami Sancho! Un enchanteur a changé ces géants en moulins pour m’enlever la gloire de la victoire. »
Sancho Pança aida Don Quichotte à remonter sur Rossinante qui avait les épaules à demi déboîtées et ils se remirent en route…

Tiré de : Don Quichotte. Adapté de l'œuvre de Cervantès, illustrations de Gwen Keraval, Magnard jeunesse, 2004. p. 9-11.

 

 

On retourne en haut!

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec