Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

La fête au village

Bonne fête ! La courte échelle : 30 ans déjà!

Bonne fête ! La courte échelle : 30 ans déjà!

En 2008, nous célébrons les 30 ans de la première maison d’édition québécoise de livres pour la jeunesse, La courte échelle. Eh oui! C’est en 1978 que son fondateur, Bertrand Gauthier, s’est lancé dans cette grande aventure. Mais sais-tu ce que signifie « courte échelle »? Faire la courte échelle, c’est aider quelqu’un à monter, à franchir un obstacle en prenant appui avec le pied sur les mains jointes. On peut ainsi atteindre des objets inaccessibles depuis le sol. Vois-tu le lien avec La courte échelle, notre maison d’édition? Dans l’esprit de son fondateur, Bertrand Gauthier, elle devait agir comme une courte échelle pour permettre au jeune lecteur d’atteindre cet « objet » qu’est la lecture et de cheminer ainsi graduellement de l’album rempli d’images au roman le plus touffu.

 

Sais-tu ce qu’est une maison d’édition?

Une maison d’édition permet aux auteurs de rejoindre leurs lecteurs. Elle reçoit des œuvres et décide ou non de les publier. Puis, la maison d’édition améliore ces œuvres en collaboration avec les auteurs (eh oui, les auteurs font eux aussi des fautes d’orthographe!). Ensuite, la maison d’édition fait imprimer et relier ces œuvres pour produire plusieurs exemplaires d’un même livre. Enfin, la maison d’édition distribue ces exemplaires dans les librairies, où les lecteurs pourront enfin découvrir le travail des auteurs! En général, le nom de la maison d’édition apparaît au bas de la page couverture du livre : prête attention à ce détail les prochaines fois que tu tiendras un livre entre tes mains!

 

Bertrand Gauthier, fondateur de La courte échelle

Après des études universitaires en littérature, Bertrand Gauthier, né à Montréal en 1945, a d’abord été enseignant au secondaire. Il a ensuite été chargé de produire, pour le ministère de l’Éducation du Québec, des documents audiovisuels destinés aux enseignants. Dans le cadre de ce travail, il a contribué à la réalisation de disques sur la littérature jeunesse. C’est ainsi qu’il a eu l’idée de fonder une maison d’édition spécialisée dans ce domaine. La courte échelle était née, avec l’objectif d’offrir des livres de qualité de tous les genres littéraires, près des émotions des jeunes lecteurs. À l’époque, il ne se publiait que très peu de livres québécois pour la jeunesse. Bertrand Gauthier a donc recruté une équipe dynamique d’auteurs et d’illustrateurs, parmi lesquels Marie-Louise Gay, Christiane Duchesne, Chrystine Brouillet, Gilles Tibo et Sylvain Trudel. Bertrand Gauthier a lui-même écrit des histoires mémorables, qui ont reçu des prix littéraires : Hébert Luée (Prix du Conseil des arts du Canada 1985), Je suis Zunik (Prix Alvine-Bélisle 1984) et La revanche d’Ani Croche (choix préféré des jeunes au palmarès de Communication—Jeunesse en 1988). C’est d’ailleurs dans le but de se consacrer pleinement à l’écriture et aux rencontres avec ses jeunes lecteurs que Bertrand Gauthier a quitté la direction de La courte échelle en 2001. Les jumeaux Bulle et la célèbre Ani Croche comptent parmi ses personnages de roman les plus célèbres! Bref, Bertrand Gauthier, ce pionnier de la littérature québécoise pour la jeunesse, n’a pas fini de nous surprendre!

 

La courte échelle, un succès à grande échelle!

C’est au milieu des années 1980 que La courte échelle s’est lancée à la conquête du monde! De nombreux ouvrages, dont L’alphabet et Les chiffres de Roger Paré et Vive mon corps! de Marie-Francine Hébert, ont été publiés en France et traduits en plusieurs langues, dont l’anglais, l’allemand et l’italien. Cette tendance s’est accentuée au fil des ans, plus de 300 titres ayant été traduits, dont plusieurs en sept ou huit langues! De nos jours, les livres de La courte échelle, traduits dans 20 langues, se retrouvent partout à travers le monde! Avec ses 650 titres et près de dix millions d’exemplaires vendus en 30 ans, La courte échelle est un énorme succès… Un succès à grande échelle, quoi!

 

Quelques œuvres et séries célèbres de La courte échelle

Outre le fondateur Bertrand Gauthier, plusieurs autres écrivains ont publié à La courte échelle des œuvres et des séries romanesques fort appréciées. Parmi les classiques, mentionnons La nuit du vampire de Denis Côté (série Maxime, collection « Roman jeunesse »), Un monstre dans les céréales de Marie-Francine Hébert (série Méli-mélo, collection « Premier roman »), Le cœur en bataille, du même auteur (série Léa, collection « Ado »), ainsi que la série Notdog de Sylvie Desrosiers. Parmi les collections récentes les plus populaires, on retrouve Léon d’Annie Groovie, avec ses séries « Jouons avec Léon », « Rigolons avec Léon » et « Délirons avec Léon », ainsi que la collection « Kaboum » d’Emmanuel Aquin, basée sur le succès télévisuel du même nom. Une des marques distinctives de La courte échelle depuis plus de 20 ans est la publication de romans pour des tranches d’âge distinctes, dont les collections « Premier roman » (7-9 ans), « Roman jeunesse » (9-12 ans) et « Ado » (12-14 ans). Tu retrouveras toutes ces œuvres à l’Espace Jeunes : vas-y et plonge dans l’univers de La courte échelle!

 

 

Jeu

 

Jeu:
Dans ce jeu de mémoire tu dois trouver le jumeau de ces héros des séries de La courte échelle. Bonne chance!

 

Quelques séries de La courte échelle à l’Espace Jeunes

Le grand rêve de Rosalie

Ginette Anfousse, illustrations de Marisol Sarrazin, La courte échelle, « Roman jeunesse », 1992, 89 pages.

D’après son amie Julie Morin, férue d’astrologie et parfaite en orthographe, Rosalie rêve en couleurs… comme tous les « chevaux-gémeaux », d’ailleurs! Tout le monde connaît le grand rêve de Rosalie mais s’y oppose quand même, même ses tantes chéries… Sapristi de mocheté! Rosalie ne sait plus sur quel pied danser, jusqu’à ce qu’elle reçoive cette lettre écrite de main de maître… Mais de quelle main, au juste? Cher lecteur, entre dans la danse et découvre le grand rêve de Rosalie!

 

Ani Croche

Bertrand Gauthier, illustrations de Gérard Frischeteau, La courte échelle, « Roman jeunesse », 1985, 86 pages.

Ani Croche, dix ans et la tête pleine de projets, profite d’une journée pédagogique pour déambuler dans le Vieux Montréal en compagnie de son ami Simon. C’est qu’Ani a de grandes ambitions : dénoncer au Palais des décisions suprêmes, où siège le Conseil des adultes responsables, les injustices subies par les enfants! Après bien des aventures, la journée se termine heureusement autour d’un bon chocolat chaud au café de la grand-mère d’Ani.

 

Les manigances de Marilou Polaire

Raymond Plante, illustrations de Marie-Claude Favreau, La courte échelle, « Premier roman », 1996, 63 pages.

Marilou Polaire adore les ours polaires. Elle s’apprêtait d’ailleurs à leur rendre visite au zoo. Mais son papa lui annonce que ce n’est plus possible : il ya trop de travail à la maison… Qu’à cela ne tienne, il n’est pas question d’annuler la sortie! Marilou trouvera le moyen d’accomplir tous les travaux de la maison… avec l’aide de ses amis, bien sûr!

 

Zunik

Bertrand Gauthier, illustrations de Daniel Sylvestre, La courte échelle, 1984, 23 pages.

Zunik, cinq ans et demi bien sonnés, aime la maternelle, la télévision, les crêpes, le cinéma et les biscuits au chocolat. Mais il aime par-dessus tout son père, François… surtout quand il fait des farces!

 

On retourne en haut!

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec