Cap sur l'Espace Jeunes
Consulte ton dossier
Village des suggestions.

En vitrine

Illustration de Lino tirée du livre : Koletaille

Illustration de Lino tirée du livre : Koletaille, Sylvie Pinsonneault, Les 400 coups, 2002. (Carré blanc)

Des livres pour la paix, comme autant de drapeaux blancs

« Œil pour œil rendra seulement le monde entier aveugle. »
Mohandas Karamchand Gandhi

Pourquoi la guerre? Sans doute pour mille raisons. Mais en existe-t-il seulement une qui pourrait la justifier véritablement?

Quelque part, heureusement, existent les livres. Des livres pour la paix, comme autant de drapeaux blancs : des témoignages de gens qui ont vécu la guerre, des histoires inventées pour expliquer, des documentaires pour que l’on comprenne, de la poésie pour dénoncer…

Lorsque les mots racontent pour panser les plaies.

Tu peux également consulter une version imprimable de la liste.

Trier par: |

À travers mes grosses lunettes

Réalisateur Pjotr Sapegin; scénario Pjotr Sapegin et David Reiss-Andersen, Office national du film du Canada, 2004. 12 min 32 s.

Films - Vidéocassettes ANJ S2411a

Quelle apparence peut prendre la guerre dans l’imaginaire de quelqu’un qui n’a jamais vécu dans un pays en conflit? Dans ce court métrage d’animation qui met en scène des marionnettes, un grand-père raconte à sa petite-fille ses souvenirs de la Deuxième Guerre mondiale. Ce film, produit par l’Office national du film du Canada, a gagné plusieurs prix très prestigieux.

The bracelet

Yoshiki Uchida, Philomel Books, 1993.

Livres d’images (anglais) UCH

Ce livre d’images raconte un triste épisode dans la vie du Canada anglais, que l’on connaît moins dans l’est du pays. Durant la Deuxième Guerre mondiale, les Japonais habitant la côte ouest des États-Unis et du Canada doivent aller vivre dans un camp de concentration. C’est le cas d’Emi et de sa famille. The bracelet est ce bijou que la meilleure amie d’Emi lui remet en souvenir de leur amitié et de cette vie d’avant la guerre.

L'enfant d'Hiroshima

Isoko et Ichirô Hatano, Gallimard jeunesse, c1999. 225 pages. (Folio junior)

Documentaires 952.1950922 H3611e 1999

En 1945, la première bombe atomique est lancée sur Hiroshima, au Japon. L’enfant d’Hiroshima raconte les ravages de cette bombe par le biais de lettres que s’écrivent une mère et son fils, séparés par la guerre. Une histoire vraie devenue un classique de la littérature adulte et qui a été édité dans une collection pour les jeunes.

Fidèles éléphants

Yukio Tsuchiya, illustrations de Bruce Roberts, Les 400 coups, 2000. 32 pages.

Romans TSU

Nous sommes en pleine Deuxième Guerre mondiale et les bombes pleuvent sur Tokyo. Aussi, on ordonne que tous les animaux du zoo soient tués. Leur nourriture empoisonnée, tous les animaux meurent, sauf les éléphants. Ces derniers, ayant détecté le poison, refusent de manger et ainsi se laissent mourir de faim. Une histoire très, très triste, qui se veut un message de paix.

La guerre et la paix

Brigitte Labbé et Michel Puech, illustrations de Jacques Azam, Milan, c2000. 39 pages.

Documentaires 158.2 L115g 2000

« Comment commence la guerre? », « Qui décide de la guerre?», « Pourquoi la guerre alors que tout le monde semble vouloir la paix? », « Comment on peut arriver à faire la paix? » « La paix partout dans le monde est-elle possible? » Ce sont toutes des questions que nous nous posons tous, un jour ou l’autre, et ce petit livre a tenté de trouver les bons mots et des exemples concrets pour y répondre.

J'ai vécu la guerre d'Algérie, 1954-1962

Antoine d’Abbundo, Bayard jeunesse, 2004. 95 pages. (J’ai vécu ; Les dossiers Okapi)

Documentaires 920.9965049 A1344j 2004

Lorsque deux pays sont en conflit, il y a toujours deux côtés de la médaille. Destiné aux plus grands, ce livre présente des personnes ayant vécu la guerre d’Algérie et qui ont accepté de témoigner : un appelé français, un moudjahid (un soldat algérien), un harki (un soldat algérien dans l’armée française) et une « pied-noir » (une Française installée en Algérie). Avec des cartes, des photographies d’archives et des documents d’époque.

Dans la même collection :
J’ai vécu la guerre au Cambodge : les Kmers rouges
J’ai vécu la guerre d’Espagne, 1936-1939
J’ai vécu la guerre du Vietnam, 1961-1975
J’ai vécu la Première Guerre mondiale, 1914-1918
J’ai vécu la Résistance, Deuxième Guerre mondiale
J’ai vécu le débarquement en Normandie, 6 juin 1944

J'irai avec toi par mille collines

Hanna Jansen, Le livre de poche jeunesse, 2004. 254 pages. (Histoires de vies)

Documentaires 920.996757104 J351j 2004

En 1994, au Rwanda, pays d’Afrique, une guerre civile éclate entre deux groupes ethniques : les Tutsis et les Hutus. En une centaine de jours seulement, plus d’un million de personnes sont tuées, dont la plupart sont des Tutsis. Jeanne Umubyeyi est alors âgée de huit ans. Tutsie, elle est la seule survivante de sa famille. Deux ans plus tard, elle vit en Allemagne. Ce livre, premier tome d’une série, est son témoignage, raconté par sa mère adoptive.

Jeannette Pointu Casque bleu

Marc Wasterlain, Dupuis, c1995. 48 pages. (Jeannette Pointu)

Bandes dessinées POI

Dans cette bande dessinée, la célèbre reporter Jeannette Pointu, héroïne de la série du même nom, se rend en Bosnie pour couvrir la guerre qui fait feu en ex-Yougoslavie (1991-1995). Sa mission : organiser un concert de rock à Sarajevo. Aussi, grâce à elle, on en apprend plus sur le rôle des casques bleus, ces soldats de l’ONU (Organisation des Nations Unies) qui ont la dangereuse et difficile mission de s’interposer entre deux parties en guerre.

Koletaille

Sylvie Pinsonneault, illustrations de Lino, Les 400 coups, 2002. (Carré blanc)

Livres d’images PIN

Koletaille est un char d’assaut. Un véhicule de guerre qui sert à détruire.  Koletaille, c’est un livre tout en images et en symboles qui veut démontrer l’absurdité et la non-nécessité des outils de guerre, surtout lorsque l’on apprend à la fin du livre combien coûte un char d’assaut – et aussi à quoi tout cet argent pourrait être investi à la place… Un plaidoyer pour la construction et contre la destruction.

La ligne rouge

Birte Müller, Nord-Sud, c2001. (Un livre d’images Nord-Sud)

Livres d’images MUL

Monsieur Duval et Monsieur Dumont, amis depuis toujours, habitent dans la même maison. Mais un jour, venue d'on ne sait où, une ligne rouge est tracée d'un bout à l'autre du pays, séparant du coup leur maison en deux. Si cette ligne les amuse au début, elle finit par tout diviser, y compris leur amitié. Tu connais l’histoire du mur de Berlin, en Allemagne? Ce livre d’images raconte de façon simple et efficace l’absurdité de la construction d’un tel mur, mais encore, il nous rappelle l’utilité et l’avantage du partage et la richesse de l’amitié.

Mondes rebelles junior

Élisabeth Combre et Florence Thinard, Michalon, Nouvelle édition illustrée, 2005. 139 pages.

Documentaires 909.82 C731.6m 2005

Lorsqu’on écoute les nouvelles à la télévision ou lorsqu’on lit la section « monde » des journaux, il est difficile de bien saisir les enjeux des différents conflits. Voici donc un documentaire pour mieux comprendre les guerres et les violences à travers le monde. Divisé en 33 chapitres pour autant de guerres civiles ou de conflits sociaux, on retrouve dans ce livre des explications claires, des cartes géographiques, des photographies ainsi qu’un index.

Mud city

Deborah Ellis, Groundwood books, 2003. 164 pages.

Romans (anglais) ELL

Une jeune réfugiée afghane tente de survivre toute seule dans les rues de Peshawar, au Pakistan. Raconté comme un roman d’aventures, ce livre est aussi un portrait réaliste de la vie difficile des réfugiés afghans. Un roman touchant, d’autant plus que cette guerre et cette misère ont toujours lieu, à l’heure où tu lis ces lignes.

Nul poisson où aller

Marie-Francine Hébert, illustrations de Janice Nadeau, Les 400 coups, 2003. (Les grands albums)

Romans HEB

La guerre déclarée, Zolfe doit fuir son village, sa maison. Parmi les soldats qui sont entrés dans leur maison les pressant à partir, Zolfe reconnaît le papa de son amie, puis l’épicier, le pharmacien…  Avec les mots de Marie-Francine Hébert, parfois très durs et parfois tout doux, et les aquarelles fabuleuses de Janice Nadeau, cette histoire raconte de façon unique l’absurdité et la tristesse des guerres, des génocides et de leurs tyrans.

On n'aime guère que la paix

Alain Serres et Jean-Marie Henry, illustrations de Nathalie Novi, Rue du Monde, 2003. 52 pages. (Des poèmes dans les yeux)

Documentaires 808.819358 O5818 2003

De la poésie pour dénoncer la guerre et délivrer la paix. Dans ce recueil sont rassemblés des poèmes d’Hugo, Prévert, Cocteau, Brecht et d’autres écrivains plus contemporains. Ils sont accompagnés de photographies en noir et blanc prises en temps de guerre qui, elles, sont superposées aux pastels multicolores de Nathalie Novi.

Pendant la Seconde Guerre mondiale : Léonore, France, 1939-1945

Raconté par Yaël Hassan, illustrations d’Olivier Tallec et Nicolas Wintz, Gallimard jeunesse, 2005. 60 pages. (Le journal d’un enfant)

Documentaires 940.53 H353p 2005

Léonore est une jeune Française qui vit sous l’Occupation allemande au moment de la Deuxième Guerre mondiale. Ce livre raconte sa vie quotidienne : la guerre, le rationnement, les événements ou les propagandes politiques, le mouvement de résistance, l’antisémitisme, la libération… Très bien fait, ce documentaire raconte une histoire et fournit de l’information théorique sur la Deuxième Guerre mondiale.

Quand les grands jouaient à la guerre

Ilona Flutsztejn-Gruda, Actes Sud junior, 1999. 222 pages. (Raisons d’enfance)

Documentaires 940.53083 F647q 1999

Ilona, petite fille juive de Varsovie, a neuf ans au moment du déclenchement de la guerre. Commence alors une longue errance dans la misère pour Ilona et sa famille, qui partent de la Pologne pour se rendre aux confins de l’Asie, en passant par la Lituanie. Aujourd’hui, l’auteure est installée au Québec où elle enseigne à l’université. Ce livre, c’est son histoire, racontée avec ses mots de lorsqu’elle était enfant.

La Route de Chlifa

Michèle Marineau, Québec/Amérique jeunesse, 2001, c1992. 245 pages. (Titan jeunesse)

Romans MAR

Karim vient d’arriver au Québec. Il déteste la polyvalente, l’hiver et tous ceux qui le regardent comme « le nouveau », « l’immigrant ». Il rêve de son pays, le Liban, pays en guerre. Surtout, il se rappelle la route vers Chlifa qu’il a parcourue avec Maha et qu’il n’est pas prêt d’oublier.  Ce roman a été publié pour la première fois en 1992. Mais avec les événements récents qui ont eu lieu au Liban, ce roman est à lire aujourd’hui, encore et plus que jamais.

Soldat Peaceful

Michael Morpurgo, Gallimard jeunesse, 2004. 185 pages.

Romans MOR

C’est l’histoire de la Grande Guerre. Celle des tranchées, de la peur, du froid et de la faim. C’est aussi l’histoire de Tommy Peaceful, 17 ans, qui décide de s’enrôler par solidarité pour son frère aîné Charlie, appelé à rejoindre l’armée de la Grande-Bretagne. Enfin, c’est surtout une magnifique histoire, bouleversante et touchante, comme le sont toutes les histoires de Michael Morpurgo.

Le tricycle de Shinichi

Tatsuharu Kodama, illustrations de Judith Boivin-Robert, Les 400 coups, 2005. 33 pages. (Carré blanc)

Romans KOD

Voici une triste histoire. Triste mais nécessaire. Celle d’un grand-père qui a perdu trois de ses enfants, Shinichi, Michiki et Yoko, dans le bombardement d’Hiroshima en 1945. Le tricycle du titre est celui de Shinichi, qui venait de le recevoir en cadeau. Un cadeau inespéré en ce temps de guerre où tout était rare, les biens comme la nourriture. Quarante ans plus tard, le petit tricycle est retrouvé par le grand-père et se trouve depuis ce temps au Musée de la paix d’Hiroshima : « Pour que les enfants continuent à faire du tricycle (…), il faut absolument préserver la paix! »

Trois voux : Paroles d'enfants palestiniens et israéliens

Deborah Ellis, Hachette jeunesse, 2006. 189 pages. (Le livre de poche ; Enfants du monde)

Documentaires 956.9405 T845 2006

Dix-huit enfants palestiniens et israéliens expriment avec espoir et spontanéité leurs vœux afin que le monde où ils vivent devienne meilleur. Ces témoignages ont été recueillis par Deborah Ellis, auteure et journaliste, lors d’un séjour en Israël. Un ouvrage extrêmement touchant qui permet de comprendre l’origine de cette guerre.

Un monde bouleversé

Anita Lobel, L’école des loisirs, c2005. 245 pages. (Médium)

Documentaires 920.99405318 L797m 2005

Anita Lobel est une célèbre illustratrice de livres pour enfants. Or, dans ce livre, ce ne sont pas ses dessins que l’on retrouve, mais plutôt ses mots. Ses mots qui racontent son enfance juive polonaise durant la Deuxième Guerre mondiale, sa survie dans les camps et les convois, ainsi que sa vie en Suède et son départ pour les États-Unis, à New York, où elle devient illustratrice.

Une bouteille dans la mer de Gaza

Valérie Zenatti, L’école des loisirs, 2005. 166 pages. (Medium)

Romans ZEN

Tal est une jeune Israélienne de Jérusalem qui en a assez du conflit qui sévit dans son pays entre les Israéliens et les Palestiniens. En désespoir de cause, elle écrit une lettre, la met dans une bouteille, et la fait déposer à Gaza. La bouteille est trouvée par un jeune homme palestinien, et ainsi commence un échange par courriel, d’abord cynique et plein de colère, mais qui se transforme peu à peu en un besoin de comprendre la situation que vit l’autre. Un livre qui fait comprendre, du moins un peu mieux, comment est né le conflit israélo-palestinien et pourquoi il perdure.

Une si jolie poupée

Pef, Gallimard Jeunesse, 2002, c2001. 27 pages. (Album Gallimard)

Livres d’images PEF

Voici un livre dérangeant. Violent et triste comme l’est la guerre. C’est l’histoire d’une poupée à l’intérieur de laquelle on a placé une mine antipersonnel. L’histoire finit mal, très mal. Alors pourquoi un livre comme celui-là dans une collection de livres pour enfants? Pour dénoncer les hommes qui font la guerre et qui en font payer le prix à des enfants. Une histoire à lire avec un adulte.

La valise d'Hana

Karen Levine, Hurtubise HMH, c2003. 147 pages.

Documentaires 920.99405318 B8126L 2003

Il y a de ces histoires, si incroyables qu’elles ne peuvent qu’être vraies. Fumiko Ishioka est responsable du Centre de l'Holocauste au Japon. Un jour de l’an 2000, elle reçoit une valise vide du camp de concentration d’Auschwitz, sur laquelle est inscrit Hana Brady. Mais qui est cette personne? Fumiko Ishioka décide de mener une enquête qui la mènera de l’Asie en Europe, puis au Canada. Et, grâce à la persévérance de Fumiko Ishioka, nous pouvons lire l’histoire vraie d’Hana Brady.

Accueil | Plan du site | Adultes | Droits d'auteur | Accessibilité

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec